Il y a cinq cents ans, un séisme détruisait Almería

C’était le lundi 22 septembre 1522. La ville côtière d’Almería, dressée au cœur de montagnes sèches et sans végétation, s’éveillait doucement. Elle n’avait pas beaucoup changé depuis sa prise par les Rois Catholiques en 1489.

L’Alcazaba, l’immense forteresse qui veillait la cité depuis une colline haute de soixante-dix mètres et qu’un séisme avait partiellement détruite en 1487, avait vu sa troisième enceinte adaptée aux nécessités modernes de l’artillerie.

À l’intérieur des murs de la ville, les mosquées et autres ribats avaient peu à peu été réemployés à des fins civiles ou religieuses. C’est ainsi que la mosquée principale était devenue église de Santa María après la première révolte mauresque de 1490, puis cathédrale de l’Annonciation le 21 mai 1492.

Lire la suite

Histoire du Parthénon

Une acropole est, étymologiquement, une « ville haute ». Celle d’Athènes, juchée sur une colline qui culmine à 156 mètres d’altitude, a derrière elle une longue histoire.

Elle naquit huit siècles avant notre ère. Son plateau accueillit d’abord une forteresse ; il se transforma par la suite en sanctuaire. En 490 av. J.-C., les Athéniens rasèrent leur temple de cent pieds, l’Hécatompédon, et, sur base de colossales fondations, ils entreprirent l’érection d’un nouveau temple aux dimensions formidables, connu aujourd’hui sous la dénomination de Préparthénon. Ce monument resta inachevé, victime du sac des Perses en 480 av. J.-C.

Lire la suite

Moresnet neutre : naissance, vie et mort

Le présent article a été publié en 2016 sous le titre Moresnet neutre, deux cents ans plus tard. Je le republie sur mon site aujourd’hui à l’occasion des 205 ans de la naissance de cette curiosité historique, située à quelques dizaines de kilomètres de Liège à peine.

Naissance

Aujourd’hui 26 juin 2016 se fête le bicentenaire de la signature du Traité des Limites entre les Pays-Bas et la Prusse, traité consacrant la naissance du territoire contesté de Moresnet neutre. En ce début de vingt et unième siècle, une littérature plus ou moins fournie[1] a vu le jour au sujet de ce pan de terre d’à peine 350 hectares[2], notamment dans la sphère libertarienne des États-Unis. Certains ont affirmé que Moresnet neutre constituait une communauté sans gouvernement central, sans taxes, qui avait sa propre monnaie et qui mettait en concurrence deux justices différentes. D’autres ont répliqué qu’il s’agissait plutôt d’un exemple typique de capitalisme de connivence. Qui dit vrai ? Y a-t-il seulement une part de vérité dans les deux thèses qui s’affrontent outre-Atlantique ? C’est que ce que nous nous proposons d’étudier à travers un survol rapide[3] de l’histoire de Moresnet neutre.

Lire la suite