Quand écrire un roman

Marguerite Yourcenar (1903-1987) avait vingt ans à peine lorsqu’elle s’attaqua à une œuvre ambitieuse consacrée à l’empereur romain Hadrien (76-138). Celui-ci, né à Italica, près de Séville, était arrivé au pouvoir en 117 et l’avait conservé jusqu’à sa mort. Pétri de culture grecque, poète, philosophe, Hadrien avait rompu avec la politique expansionniste de Trajan, son prédécesseur, et avait veillé à consolider l’Empire à l’intérieur de ses nouvelles frontières.

Ce qui intéressait Yourcenar dans cette figure du passé touchait notamment à son époque, lors de laquelle « les dieux n’étant plus, et le Christ n’étant pas encore » (Flaubert), l’homme se retrouvait seul avec lui-même.

Entre 1924 et 1929, elle écrivit et réécrivit plusieurs manuscrits, certains restant inachevés, d’autres prenant une forme plus aboutie. Elle les détruisit tous, insatisfaite du résultat, et, bien des années plus tard, elle déclara qu’ils méritaient le sort qu’elle leur avait réservé.

Lire la suite

S’inspirer de sa propre existence

Le 9 janvier 1841 au soir, Victor Hugo dîna chez Mme de Girardin. Quand il prit congé de son hôtesse, il marcha jusqu’au coin que formaient le boulevard des Italiens et la rue Taitbout dans l’attente d’une voiture.

Au XIXe siècle, la rue Taitbout était connue pour être une rue où les riches financiers logeaient leurs courtisanes. Il n’était pas rare de voir des filles de petites mœurs en arpenter le trottoir.

Ce soir-là, le froid engourdissait les corps. Une épaisse couche de neige avait recouvert Paris. À quelques pas d’Hugo, une demoiselle en robe décolletée attendait.

Lire la suite

Tombent les hommes : préface

Le roman policier se caractérise généralement par une enquête ou un événement mystérieux impliquant au moins deux des trois protagonistes suivants : une victime, un criminel et un enquêteur.

Dans son jeune âge, il s’est surtout focalisé sur le duel entre l’enquêteur et le criminel, en prenant pour héros soit l’un (Arthur Conan Doyle, Agatha Christie), soit l’autre (Maurice Leblanc). D’abord jeu de logique, il a adopté au fil du temps des teintes plus psychologiques (Georges Simenon), avant de voir émerger la figure du privé brutal dont l’investigation flirte avec l’illégalité (Dashiell Hammett, James Ellroy). Enfin, ultime évolution notable, il a mis en retrait le personnage de l’enquêteur pour mieux se concentrer sur la lutte entre la victime et le criminel (Mary Higgins Clark).

Lire la suite

Fiche de lecture : En un combat douteux, de John Steinbeck

En un combat douteux (In Dubious Battle) est un roman de John Steinbeck (1902-1968) écrit en 1936. Il précède deux titres phares de l’auteur, Des souris et des hommes (Of Mice and Men, 1937) et Les Raisins de la colère (The Grapes of Wrath, 1939). Il préfigure d’ailleurs ce dernier roman par sa thématique sociale, relative aux conditions de travail et à la paupérisation des travailleurs itinérants dans l’Amérique d’entre deux guerres.

Lire la suite

Flamenco à Cordoue

C’était un 22 mars en soirée. J’avais longuement tourné dans les ruelles de la vieille ville de Cordoue, celles-là mêmes qui encerclent la Mosquée-Cathédrale tel un labyrinthe insoluble. Comme souvent, j’avais du mal à me décider devant les cartes des restaurants. Une chose était sûre, j’avais envie de manger espagnol : si je me trouvais en terre ibère, ne devais-je pas en profiter pour goûter à la gastronomie locale ?

Lire la suite

2022, année de projets à concrétiser

À cheval entre les années 2019 et 2020, j’ai rédigé mon troisième roman, intitulé Mort à Balerma. J’aurais souhaité le publier en 2021, mais les corrections du manuscrit se sont révélées chronophages. À l’heure où j’écris ces lignes, je ne les ai pas encore terminées, mais elles sont en bonne voie de l’être. Aussi, je ne crois pas m’avancer trop en annonçant la publication de ce titre pour l’été 2022.

Lire la suite

Bilan de l’année 2021

Après une année 2020 riche en publications (roman Le Despote, recueil de nouvelles policières Tombent les hommes, livre pour enfant Parrain revient d’Espagne), l’année 2021 s’est révélée plus calme que prévu. Malgré ma volonté de produire un nouveau roman chaque année, je n’ai pas été en mesure de relever le défi lors de celle-ci. Ce n’est que partie remise.

2021 n’a pas été une année blanche pour autant. Deux nouveaux ouvrages ont enrichi ma bibliographie au cours des derniers mois.

Lire la suite